31 mai 2018

Avant-première au Mans avec GFL et Claas

Une avant-première de Digital Change a accueilli ce 29 mai 145 dirigeants dans les murs de la CCI du Mans et de la Sarthe. L'événement dédié à la transformation digitale de toutes les entreprises a permis à l'assistance de rentrer dans les coulisses de deux mutations réussies sur le territoire Sarthois. Laurent Crépin, directeur général du fabriquant de matelas Maliterie, a ainsi expliqué comment cette PME de Neuville-sur-Sarthe a totalement réinventé son modèle de distribution en se lançant dans l’ecommerce en 2007. Réalisant à l’époque 90 % de son chiffre d’affaires en sous-traitance et seulement 10 % en vente directe, l’entreprise a depuis complètement renversé ce rapport en utilisant le web pour imposer sa propre marque. Cette bascule a notamment été appuyée par le développement, dès 2010, d’un réseau d’une trentaine de showrooms physiques qui permettent aux consommateurs de voir et tester les matelas de la marque afin de faciliter l'acte d’achat. Cette stratégie a eu un effet dopant sur le chiffre d’affaires de Maliterie, qui émarge désormais à près de 20 M€, contre 4,5 M€ dans les années 2000. L’effectif est lui passé de 30 à 100 salariés dans le même intervalle.

CLAAS TRACTOR BASCULE DANS L’USINE DU FUTUR

Pierre Grondin, directeur de Claas tractor, est ensuite venu témoigner de la bascule opérée sur le site manceau du constructeur de tracteurs. Celui-ci est a en effet mis en action un premier tronçon de son grand projet d’usine du futur en Sarthe, doté d’un budget de 32 M€ d’ici à 2020. Depuis ce mardi 30 mai, 5 stations d’assemblages se déplacent ainsi, grâce à des véhicules autonomes, vers les opérateurs pour leur présenter les châssis sur lesquels ils doivent travailler, réduisant ainsi des déplacements à faible valeur ajoutée. De même, afin de mettre à disposition des opérateurs les pièces requises pour une configuration précise, la préparation des chariots de kitting, qui contiennent les éléments utilisés pour l’assemblage, est désormais réalisée par les magasiniers en lien direct avec le logiciel de gestion intégrée de l’usine. Une expérimentation 0 papier est même en cours sur la préparation de la visserie. Objectif final ? Faire du digital un allié des opérateurs, en optimisant les tâches à faible valeur ajoutée, réduisant le risque d'erreur et en donnant in fine à l’usine une nouvelle agilité, malgré la complexification constante du catalogue produits. Ces déploiements sont surveillés de près par la maison-mère allemande de Claas, pour qui l’usine du Mans, qui emploie 700 personnes et produit 10 000 tracteurs par an, est désormais le site pilote en matière d’industrie du futur pour le reste du groupe.

PROCHAINE AVANT-PREMIÈRE À VANNES

Après la Roche-sur-Yon en avril et le Mans, Digital Change prendra la direction du Morbihan le 25 septembre prochain. Deux entreprises bretonnes y présenteront alors leurs transformations numériques. L’événement Digital Change est co-organisé par l’agence API, le réseau ADN Ouest et les Chambres de commerce et d’industrie.

Nos partenaires