07 juin 2021
Partager :

Wiink aide les marques à automatiser leurs programmes ambassadeurs

Fondée en octobre 2020, la startup nantaise a initié son développement commercial début avril 2021. Wiink a développé une plateforme d’engagement permettant aux entreprises de fidéliser leurs communautés de clients via la mise en place de programmes ambassadeurs et des jeux concours clé en main sur les réseaux sociaux. « Le bouche à oreille reste le 1er levier d’acquisition client, et les publications d’un consommateur ont plus d’impact que celles d’un influenceur », analyse Joseph Aubry, co-fondateur de Wiink avec Thomas Guibert et Jimmy Doré, anciens étudiants à Audencia et Polytech Nantes. Les actions réalisées par les clients d’une marque, qui en seront récompensés, viendront soutenir sa visibilité en ligne.

LE MODELE ECO Les trois associés travaillent sur ce projet depuis le printemps 2020. « Depuis le lancement commercial, nous avons déjà signé avec plusieurs clients comme Blissim, Subway Nantes ou encore plusieurs hôtels Ibis. Des échanges sont en cours avec une dizaine de prospects notamment sur la région nantaise. » Un test doit démarrer le 15 juin avec le FC Nantes pour sa marque de produits dérivés. « Nous ciblons les entreprises et marques dont les produits et services sont “instagrammables“. »La startup fonde son modèle économique sur un abonnement mensuel démarrant à 49 € pour les commerçants indépendants, avec des packs pour les grands comptes. « A court terme, nous visons avec une trentaine de clients un revenu annuel récurrent à 10 000€. L’objectif est d’atteindre le million à l’été 2022 avec environ 150 clients, dont certains à l’international. »

LEVÉE DE FONDS Pour amorcer son développement, la startup a levé 17 000 € en love-money sur une campagne privée sur WeDoGood. « D’ici six mois, en s’appuyant sur les premiers contrats signés, nous allons chercher 600 k€ en seed », indique Joseph Aubry, déjà soutenu par Nantes Initiative. Incubé au Palace via le programme La Piscine et à l’incubateur Centrale Audencia Ensa, la startup vient d’être sélectionnée pour rejoindre Station F dans les semaines à venir dans le cadre du dispositif Funders. A ce jour, les trois associés travaillent avec deux stagiaires et deux développeurs free-lances.

©Agence API