03 février 2021
Partager :

Verlingue poursuit sa digitalisation

Le courtier en assurances, basé à Quimper, continuer à moderniser son système d’information pour gagner en flexibilité et s’adapter à l’intégration de nouvelles activités. Car Verlingue (1200 salariés, 2,6 Mds€ de primes négociées), filiale du groupe Adélaïde (2100 salariés), poursuit une stratégie de croissance externe. L’entité bretonne, qui compte 24 implantations en France et en Europe, a notamment fait l’acquisition du courtier Luso Atlantica au Portugal, en 2020 ou du courtier parisien Eyssautier en 2019. « L’objectif de ce nouveau plan de modernisation est d’accompagner le développement du groupe, qui souhaite se développer par croissance externe en Europe et développer son chiffre d’affaires en France et dans les pays européens », détaille Olivier Le Gall, directeur des systèmes d’information.

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET DATA

Ce plan, lancé il y a un an et qui se prolongera jusqu’en 2024 – 2025, est orienté vers les nouvelles technologies. « L’idée est d’intégrer de la robotique, de l’intelligence artificielle et de l’analyse de données », détaille le directeur des systèmes d’information. Dans ce cadre, le groupe vient de lancer une application destinée aux gestionnaires de copropriétés en partenariat avec la plateforme de gestion immobilière Inch, nommée One stop shop. Elle vise à gérer les incidents en copropriétés, de leur déclaration jusqu’à leur résolution.

TRANSFORMATION DIGITALE ENGAGÉE EN 2005

Grâce à cela, Verlingue poursuit les efforts engagés depuis 2005. En 2018, le groupe s’est notamment associé au parisien spécialisé dans la transformation numérique des entreprises, Onepoint, pour créer une « Digital factory » à Nantes. L’idée : favoriser l’innovation numérique en intégrant dans un même lieu des start-ups, des prestataires et des clients.

©Agence API