24 février 2021
Partager :

Stable en 2020, LMWR veut renouer avec la croissance dès cette année

Sur un marché plombé par la crise sanitaire, avec une baisse des dépenses publicitaires attendue à 22 % pour 2020 dans l'Hexagone selon France pub, l’agence de conseil en communication nantaise LMWR a absorbé le coup de tabac. « Nous avons fait acte de résistance et sommes parvenus à stabiliser notre marge brute à 7 M€, en incluant notre filiale dédiée à l’e-commerce, Smart Impact, qui mobilise une quinzaine de personnes », expliquent Frédéric Chaigne et Emmanuel Miani, les deux propriétaires de l’agence qui affiche un effectif de 85 salariés.

L'APPROCHE INTÉGRÉE COMME ARGUMENT DE CONQUÊTE

Si LMWR a été exposée à un arrêt total des demandes de clients évoluant dans le tourisme, l’agence a en revanche maintenu et développé son activité sur ses grands autres pôles : l’alimentaire, les vins et spiritueux, le retail et les biens d’équipements. Elle est également partie en conquête de nouveaux clients, en décrochant l’an passé et en ce début 2021 des budgets auprès de Myprovence (Provence tourisme) Serge Blanco, Maxi Cosy, Aguacana, ou encore l’ARS des Pays de la Loire. Elle a par ailleurs été reconduite auprès de références comme le département de Saône-et-Loire ou de la Sarthe. LMWR estime tirer profit de son positionnement d’agence intégrée, disposant en interne de salariés intervenant sur tous les métiers de la communication. « C’est un choix stratégique. Les annonceurs ont de moins en moins de temps et de ressources. Ils sont en recherche d’interlocuteurs pouvant apporter un service global et une stratégie de marque cohérente sur tous les canaux. C’est d’autant plus vrai avec la percée du digital qui est une source de rayonnement multiple et qui évolue sans cesse, avec l’émergence continue de nouvelles plateformes de médias sociaux », poursuivent les dirigeants, qui calculent que 70 % de leurs effectifs se penchent au quotidien sur des sujets digitaux.

INVESTISSEMENTS EN 2021

Ayant adopté une nouvelle signature « React, reset, reveal » née de ses réflexions stratégiques et de ses approches adaptatives déployées pendant la crise sanitaire, LMWR souhaite désormais repartir vers la croissance en 2021. « Nous n’envisageons pas une deuxième année de stabilité. Nos décisions d’organisation, investissements et renforts en ressources devraient se traduire par un retour à la croissance », projettent les deux dirigeants. Ayant renforcé son bureau parisien avec les recrutements de Ronan Boussicaud (brand digitral director) et Marc Menguy (new business manager), LMWR prévoit également d’intégrer cette année 7 alternants, s’engageant ainsi dans le mouvement de soutien des jeunes en cette période de crise sanitaire. L'agence entend ainsi affirmer son approche favorisant la « création d’emplois durables », rappelant qu'elle se refuse de faire appel au renfort d'indépendants dans son modèle de production.

©Agence API