09 juillet 2021
Partager :

La holding familiale Rabouin lance une startup de transport collaboratif de colis entre particuliers

Née en décembre dernier au sein du groupe familial de transports Rabouin, la startup interne Waytome édite une application mobile de mise en relation permettant aux particuliers d’organiser le transport de leurs colis, en France ou à l’étranger. Ses utilisateurs peuvent ainsi confier leurs biens à d’autres personnes devant se rendre sur le lieu de livraison et disposant, dans leur véhicule, de la place nécessaire pour les transporter. Ce concept, dit de « crowdshiping », fonctionne aussi bien pour des petits cartons que des objets plus volumineux (meubles, canapés, etc.).

PRIX LIBRE

Le prix est libre et est fixé de gré-a-gré, avec un tarif moyen de 30 à 50 € par course et un prix plancher de 5 à 7 € pour couvrir les frais d’exploitation du service. Une grille présentée comme beaucoup plus compétitive que les tarifs pratiqués par les transporteurs pour le convoyage d’un petit meuble. Le service se rémunère via la perception de frais de mise en relation, calculés sur la base d’un partie fixe et d’un variable. Le concept permet notamment aux particuliers-livreurs d’amortir leurs frais de trajets. A ce jour, le service compte 10 000 inscrits et a donné lieu à la publication de 2 000 annonces. « Même si nous sommes dans une période de lancement et que les volumes sont encore faibles, le nombre d’opérations réalisées double actuellement tous les mois. Nous visons quelques dizaines de milliers d’euros sur la première année d’exploitation, mais l’accélération peut être forte et rapide », indique Eric Rabouin, gérant de la holding familiale Rabouin, structure de tête du groupe qui porte en direct le projet. A ce jour, 100 k€ ont été investis dans le développement et la promotion du service, Waytome mobilisant actuellement un noyau dur de 5 salariés.

BIENTÔT UN SERVICE COLLABORATIF DE CONVOYAGE DE VOITURES

Eric Rabouin revendique le côté expérimental de l’initiative, mûrie depuis près de 7 ans suite à l’explosion des services d’intermédiation nés du numérique. « Soit on regarde le train passer, soit on monte dedans. Certes, ce service peut prendre une petit part du marché du transport de colis, mais elle n’était à mon avis pas totalement assouvie par les transporteurs qui ne sont pas habitués à prendre en charge les petites demandes des particuliers », estime le dirigeant, qui est devenu depuis peu président de la FNTR des Pays de la Loire. Ce dernier entend d’ailleurs creuser le sillon du collaboratif : il espère lancer en janvier 2022 un service dédié au convoyage de voitures entre particuliers. « Là, on touche directement à certains métiers du groupe, mais l’idée sera de compléter la palette de prestations, en offrant un usage qui correspond à des besoins et des styles différents », poursuit Eric Rabouin. Basée au Cellier, la holding familiale Rabouin couvre aujourd’hui directement Les Transports Rabouin (25 M€ de CA, 180 salariés), Oger transports (7 M€ de CA, environ 50 salariés), les Transports Clément (2 M€ de CA, une dizaine de salariés) et Disposeo (2 M€ de CA, 5 salariés). Elle contrôle aussi une autre holding – la holding financière Rabouin – qui coiffe les sociétés Groupe Rabouin (2 M€ de CA, une dizaine de salariés), Dir-auto (4 M€ de CA, une quarantaine de salariés) et plusieurs SCI abritant les activités du groupe familial.

©Agence API

Métier