27 janvier 2021
Partager :

Grâce à l’IA, Brightclue rend les données techniques exploitables

Fondé en novembre 2020 à Rennes, Brightclue veut disrupter le process de conception et de développement des procédés de fabrication. « Aujourd’hui, il est difficile pour une entreprise de capitaliser sur les données existantes. Les entreprises archivent leurs données liées aux procédés de fabrication, mais aucun logiciel n’existe pour les exploiter. Cela peut se faire manuellement mais c’est très chronophage », détaille Ziad Zgheib, le dirigeant de BrightClue. Diplômé de l’Insa de Rennes et d’Audencia, Ziad Zgheib a démarré sa carrière chez Renault en tant qu’ingénieur process. Pour solutionner cette problématique qu’il a lui-même rencontré, il entend s’appuyer sur l’intelligence artificielle. « Avec des algorithmes de deep-learning et de machine-learning il devient possible de reconnaître le design d’une pièce à concevoir, et de trouver celles qui s’en rapprochent le plus parmi les pièces existantes. Les retours d’expériences permettent alors de prédire le procédé de fabrication des nouvelles pièces, pour en optimiser les coûts, la robustesse et la qualité. »

SEPT RECRUTEMENTS

Avec cette solution, Brightclue cible les entreprises industrielles de tous secteurs réalisant de la conception de produits en 3D et du développement de process. Brightclue entend d’abord attaquer ce vaste marché par le secteur automobile. La startup déjà signé un contrat d’un an avec Renault pour les pièces de carrosserie. Et veut aller vite. « Pour répondre à ce contrat, qui nous permettra de montrer le potentiel de notre solution, mais aussi pour garder un temps d’avance sur la concurrence. » Pour ce faire, Ziad Zgheib a déjà recruté sept salariés, et s’est installé à l’IMT Atlantique à Rennes où la startup est incubée. Le développement des algorithmes a démarré. Une première version de la solution est attendue d’ici cinq mois.

©Agence Api

Métier