20 septembre 2021
Partager :

Capgemini : le géant de l’informatique grandit encore à Nantes

Capgemini continue à grandir à Nantes. Le groupe informatique français compte boucler avant la fin de l’année un plan de recrutement de 610 salariés, hors Altran, société d’ingénierie reprise par le groupe l’an dernier. Déjà 510 recrutements. Il ne s'agit cependant pas là de créations nettes au regard de la grande mobilité des salariés dans ce secteur.

DES CENTAINES DE RECRUTEMENTS

Déjà, en 2019, avant la crise, l’entreprise de services du numérique (ESN) avait signé 450 recrutements (+11%), réalisant 24% de la croissance de l’effectif français. 340 recrutements ont suivi en 2020. Cela porte les effectifs nantais du groupe à 2 750 salariés en comptant l’apport d’Altran, l’an dernier. Cela fait de Nantes la troisième implantation de Capgemini en France après Paris et Toulouse.

IMPLANTATION CENTRE-VILLE

Sur des profils très courtisés et donc volatiles, « nous parvenons à retenir nos collaborateurs », assure Laurent Dormal, le directeur du pôle nantais. « Le taux d’attrition est largement inférieur à celui du secteur », avance le dirigeant qui parle d’un travail de fond avec les écoles. « 80 à 85 % des stages deviennent des CDI », dit-il. L’alternance est aussi un vivier. Sur le front de l’emploi, les rivaux ne sont pas forcément les ESN concurrentes "mais plutôt les startups et les clients finaux", explique Laurent Dormal. « Mais beaucoup reviennent pour la dimension internationale du groupe et le fait de travailler sur de gros programmes. » Pour Laurent Dormal, l’implantation centre-ville, sur le quartier Euronantes-gare (immeubles Axeo et Berlingo), est aussi un facteur d’attractivité.

BANCASSURANCE

Nantes est une place forte de Capgemini dans la bancassurance (31% de l’activité), ainsi que dans les transports et services. Le secteur public représente 17 % de l’activité mais le groupe est également présent dans le secteur « énergies et utilities », avec une expertise dans les SIG, le secteur télécom-média, l’industrie, dont l’aéronautique et les sciences de la vie… Pour la SNCF, elle assure notamment la partie paiement, billettique et applications mobiles des agents, l’information voyageurs…

« SMART CITY »

Air France, Ile de France Mobilités la Cnam, le Cned, la gestion des dossiers de la Politique agricole commune (Pac), l’Assurance retraite, Pôle emploi, IBP data Factory (Banques populaires), ou la Maif font aussi partie des grands clients de Capgemini à Nantes. Le pôle a également développé une expertise dans la « smart city » avec, notamment l’hyperviseur du projet pionnier de Dijon. Laurent Dormal estime cependant que les projets, en la matière, trouveront toute leur pertinence sur des villes et communautés plus petites.

ECOSYSTÈME LOCAL

Ce spectre d’activités implique un large assemblage de métiers et de compétences : développement, maintenance applicatives, cloud et infogérance… Laurent Dormal décrit aussi une ouverture de Capgemini sur l’écosystème des startups nantaises dont Akeneo, Lengow, iAdvize… Le groupe a structuré ce lien avec les startups, lesquelles font l’objet d’une analyse et d’un scoring au plan international. Dans l’immeuble Berlingot l’ESN dispose d’un AIE ou Applied Innovation Exchange (il en existe 24 dans le monde), d’une « Ruche », d’un incubateur et de labs qui sont autant de lieux d’interaction avec ces startups. Tout cela doit permettre de créer le lien avec cet écosystème et d’identifier les innovations utiles qui en ressortent.

©Agence API

Métier