07 septembre 2021
Partager :

Bodet Software adapte son offre de gestion des RH à l'après-Covid

Bodet Software s'est relancé sur une croissance de 15 à 20 % cette année. L’éditeur et intégrateur de solutions informatiques pour les ressources humaines, la paie en ligne et le contrôle d’accès a déjà connu l’an dernier, en dépit du contexte de la Covid, une progression avec un chiffre d’affaires porté à 50,2 M€ contre 49 M€ en 2019. L’effectif comprend désormais 450 salariés et 40 à 50 postes sont ouverts au recrutement, l’entreprise disposant depuis cette année d’amples locaux à Cholet, dans lesquels elle a investi 7 M€.

SERVICES RH « SURCHARGÉS »

« Depuis le début de la crise sanitaire, les professionnels des RH ont été surchargés », explique Eric Ruty, le directeur général. « La digitalisation de la fonction est l’une des clés pour accompagner et faciliter la réorganisation du monde du travail. » C'est dans ce contexte que l’entreprise présente cette semaine, au salon parisien Solutions RH (7-9 septembre), les nouvelles fonctionnalités de son produit phare, Kelio, un SIRH ou système d’information de gestion des RH (SIRH), vendu à 35 000 clients et utilisé par 5 millions de salariés.

DES INNOVATIONS ISSUES DE STARTUP

L’outil intègre en premier lieu la signature électronique intégrée, besoin amplifié par le travail à distance. Bodet Software – et c’est nouveau pour cet éditeur- a également fait appel à des startups pour d’autres fonctionnalités. C’est le cas de TalentView, une jeune pousse lilloise qui lui apporte une gestion des digitalisations des candidatures : pitchs, vidéos, algorithme de classement des candidats, évaluation via QCM, traitement personnalisé en masse des réponses.

BADGER À DISTANCE

Avec le marseillais QuickMS, une autre startup, Kelio intègre la réalisation facilitée de Base de données économiques et sociales (BDES). Cela permet d’automatiser « cet exercice compliqué qui oblige à triturer beaucoup de données », résume Eric Ruty. Enfin, avec Orange Business Services, Bodet Software a enrichi son SIRH d’une solution de badge et de pointage virtuel sur smartphone.

©Agence API