09 février 2021
Partager :

Le groupe nantais Bessé, spécialisé dans le courtage et le conseil en assurance, crée une équipe dédiée aux solutions paramétriques, basée sur son expérience dans l’agroalimentaire et sur le développement des datas. Cette approche permet de déclencher l’indemnisation d’un sinis­tre lorsqu’un indice, généralement météorologique, dépasse un certain seuil fixé à l’avance. C’est là une alternative aux assurances traditionnelles, basées sur une approche statistique du risque fondée sur l’analyse de dommages historiques. Le paramétrique repose, lui, sur la modélisation d’indices parfois complexes à interpréter notamment dans le cadre du réchauffement climatique.

80 % DES ENTREPRISES SONT MÉTÉO-SENSIBLES

« À horizon 5 ans, les Risk Managers identifient le risque climatique comme le second risque émergeant le plus pesant sur le business modèle des entreprises derrière le cyber », mentionne le groupe nantais (460 salariés 114 M€ de CA) soulignant le fait que 80 % des entreprises ont une activité météo-sensible. Le contexte : « 2020 a été marquée par d’importantes turbulences sur le marché de l’assurance traditionnelle pour les clients grands risques », constate Bessé. Cela s’est notamment traduit par le retrait d’assureurs de certains risques ou secteurs, la hausse drastique des tarifs ou l’augmentation des franchises.

©Agence API