01 juin 2021
Partager :

Avec son application dédiée aux parcs de loisirs, Andégave accélère dans le digital

Lancée en 1997 sur le marché de la communication hors-média (affichage, flyers, streemarketing, etc.) avant de devenir une agence globale, l’entreprise angevine Andégave accélère sur le digital, dans la foulée d’un virage pris il a cinq ans avec un pôle dédié mobilisant aujourd’hui 4 de ses 30 salariés. Si ce dernier intervient sur les métiers de la communication numérique, il édite aussi une application qui lui est propre : Andégave tourisme et loisirs. Rentrant dans sa troisième année d’exploitation et ayant mobilisé 100 k€ en développement technique depuis son lancement, elle valorise les offres des parcs de loisirs qu’elle référence, en proposant des contenus, des services (géolocalisation, réalité augmentée, etc.) mais également des « bons plans » (réductions, places offertes, etc.) dont peuvent profiter les utilisateurs.

UNE CENTAINE DE PARCS UTILISATEURS

Gratuite pour ces derniers, qui sont 20 000 à l’avoir téléchargée, elle compte une centaine de parcs clients, dont des références comme Le Puy du Fou, Terra Botanica, le Parc oriental de Maulévrier, le zoo de la Boissière-du-Doré ou encore Planète sauvage. Ceux-ci se voient facturer un abonnement forfaitaire à l’année pour être référencés sur l’application. En ce sens, elle constitue la déclinaison digitale d’un guide papier qu’éditait Andégave et qui proposait également des offres de réduction.

50 000 UTILISATEURS EN FIN DE SAISON

L’application, dont la montée en régime a été perturbée par la crise sanitaire et la fermeture des parcs de loisirs, devrait arriver « à court terme » à un chiffre d’affaires de 100 k€ par saison. « On réinvestit pour le moment tout dans le développement et la notoriété de l’application. Notre objectif est de compter 50 000 utilisateurs à la fin de cette saison. Mais elle a aussi le potentiel pour prendre une dimension nationale », indique Djianni Ménard, le dirigeant d’Andégave, qui estime que la disponibilité du service en anglais lui permettra désormais de toucher aussi des touristes étrangers. L’application viendra également soutenir les ambitions de l’agence en développement sur le front du numérique, qui a été à l’origine de 10 % du chiffre d’affaires du dernier exercice. « Notre objectif est d’atteindre les 50 % d’ici à cinq ans », annonce Djianni Ménard.

ANTENNE EN VENDÉE

Parallélement, Andégave a également lancé cette année une antenne en Vendée, à la Roche-sur-Yon, avec trois ouvertures de postes et l'appui de deux salariés basés à Angers pour absorber des pics d'activités. L'agence comptait déjà sur le territoire une vingtaine de références clients. Outre le Puy du Fou, elle travaille ainsi également pour Explora parc, O gliss Park, Fun Park ou encore le zoo des Sables.

©Agence API